Accueil du site > Manifestations > Colloques et journées d’étude > Le spectacle de l’industri

Le spectacle de l’industrie. Culture de masse et culture visuelle dans les expositions industrielles aux 19ème et 20ème siècles

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Dans votre agenda:

Vendredi 1er juin 2012

Lien : Site officiel

Prochain événement SHC

Journée d’étude SHC "Le spectacle de l’industrie. Culture de masse et culture visuelle dans les expositions industrielles aux 19ème et 20ème siècles"

Vendredi 1er juin 2012, UNIL

L’historiographie des expositions nationales, internationales et universelles connaît depuis une vingtaine d’années un renouveau manifeste au sein des exhibition studies. Champ multidisciplinaire, les exhibition studies regroupent des études issues de recherches en histoire de l’art et de l’architecture, en histoire culturelle et des médias, tout comme des travaux s’inscrivant dans le sillage des gender et des post-colonial studies ou de l’anthropologie. La fonction identitaire des expositions et leur contribution à la consolidation des Etats-nations, l’importance des ces grands spectacles pour l’affirmation des différences sociales et culturelles (différences raciales, de genre, de classe) ou encore pour le capitalisme organisé ont également été soulignées à maintes reprises. Contrairement aux World’s Fairs ou aux expositions nationales, les expositions industrielles organisées autour d’une activité prioritairement commerciale demeurent cependant peu étudiées. Ordinairement périodiques, elles se déroulent aussi bien en province que dans les centres urbains et sont généralement dédiées à un ou plusieurs secteurs de l’industrie. Elles renvoient, en termes de représentation et de discours, aux enjeux des grandes expositions, témoignant ainsi de l’existence d’un réseau dense d’événements de masse à vocations politique, économique et culturelle. A l’instar des grands magasins ou de la publicité, les expositions industrielles contribuent par ailleurs à la médiatisation des biens industriels et participent à l’« invention du consommateur » telle que l’historiographie récente s’est attachée à la définir dans le champ des études culturelles. Cette journée d’étude propose de replacer les expositions industrielles dans le contexte d’émergence d’une culture visuelle et médiatique propre à la culture de masse et de consommation telle qu’elle se développe en Europe et aux Etats-Unis au tournant du siècle. Une attention particulière sera portée aux phénomènes de circulation, de négociation et d’appropriation à l’origine de tels événements, permettant d’aborder ces objets dans une perspective transnationale et pluridisciplinaire. Au-delà du cas paradigmatique de la Great Exhibition de 1851 et des manifestations organisées dans son sillage, l’étude des « spectacles de l’industrie » ouvre de nouveaux champs de recherche pour l’histoire visuelle de la culture industrielle aux 19e et 20e siècles. Cette journée d’étude s’arrêtera sur plusieurs de ses aspects.

Les conférences auront lieu en français et en anglais.

La journée d’étude est organisée par Claire-Lise Debluë et Anne-Katrin Weber, section d’histoire et esthétique du cinéma, Faculté des Lettres, Université de Lausanne. Elle est soutenue par le Centre des sciences historiques de la Culture (SHC), Université de Lausanne (UNIL).

Programme : http://www.unil.ch/webdav/site/shc/shared/SpectacleIndustrie11.2FINAL_Affiche.pdf