Accueil du site > Manifestations > Séminaires > Histoire de l’édition, du

Histoire de l’édition, du livre et de la lecture en Europe du XVIIIe siècle au XXIe siècle

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
Site under construction

Site under construction

Warning: a technical problem (SQL server) prevents access to this part of the site. Thank you for your understanding.

Séminaire d’enseignement et de recherche. Responsable : Jean-Yves Mollier, professeur à l’UVSQ. Horaires : Vendredi, de 14 à 17 heures pour le séminaire et lundi, de 14 à 17 heures pour les séances de suivi des recherches (lundis 10 et 26 octobre, 14 novembre et 12 décembre 2011, ainsi que 16 janvier, 13 février, 13 mars et 10 avril 2012). Lieu : UVSQ, Bâtiment Vauban, 47 boulevard Vauban à Guyancourt (salle 524).

Omniprésente depuis l’Antiquité, la censure a souvent été représentée en France sous les traits d’une vieille femme castratrice, armée d’une énorme paire de ciseaux et surnommée « Madame Anastasie » dans la mise en scène proposée par le dessinateur Gill. Réduire son pouvoir au monde du spectacle où elle règne en souveraine du Moyen Age à 1906 serait cependant une grave erreur, de même qu’imaginer qu’elle n’est qu’un avatar des monarchies ou des dictatures. Bien présente dans les démocraties, y compris sous la forme insidieuse de la dictature du marché et des marques, elle imprime son empreinte au monde de l’Internet aujourd’hui, autorisant à penser que l’omnipotence des moteurs de recherche pourrait être, demain, le nouveau visage de cette vieille dame officiellement née à Rome en 443 avant Jésus-Christ au moment où les censeurs en font un trait distinctif permettant de séparer les citoyens entre eux. Sans prétendre évoquer tous les avatars de la censure dans le monde depuis la fin du XVIIIe siècle, on s’efforcera, comme en 2010-2011, d’en présenter un certain nombre d’aspects, différents des précédents cependant, afin de permettre une étude la plus approfondie possible. On insistera plus particulièrement cette année sur le rôle et l’attitude des intellectuels, de droite et de gauche, clercs ou laïques, face à toutes les formes de censure d’hier à aujourd’hui.

Thème de l’année universitaire 2011-2012 :

Les intellectuels et la censure en Europe et dans le monde du XVIIIe au XXIe siècle .