Accueil du site > Manifestations > Séminaires > Frontières du patrimoine

Frontières du patrimoine

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Dans votre agenda:

Vendredi 18 novembre 2011
Le savoir archéologique à ses frontières
Archaeological Knowledge on its Borders
• Nabila Oulebsir (CRIA-EHESS, Maître de conférences en Histoire du patrimoine et de l’architecture, Université de Poitiers) et Astrid Swenson (Lecturer in History, Brunel University, London). Présentation du programme annuel du séminaire et du cycle Formation-Recherche (PFR) du CIERA pour 2011-2013 dans lequel il s’inscrit.
• Nathan Schlanger (Archives of European Archaeology – AREA). Entre savoirs antiquaires et naturalistes : numismatique et lithique au XIXe siècle.

Dans votre agenda:

Mercredi 14 décembre 2011
(Salle 115, 14h-17h – Université de Poitiers, CRIHAM – Faculté de Sciences humaines & Arts, Hôtel Fumé, 8 rue René Descartes, 86022, Poitiers)
Circulation des savoirs urbains et techniques sur la ville
Circulation of Urban and Technical Knowledge on the City
• Nabila Oulebsir. Histoire croisée des villes : la circulation des savoirs urbains et architecturaux sur la ville moderne (Paris, Berlin, Barcelone, Alger).
• Christel Frapier (Post-doctorante au Centre d’histoire sociale du XXe siècle,Université Panthéon-Sorbonne/Paris I). L’industrialisation de la construction en France et en Europe après la seconde guerre mondiale : circulation des savoirs ou politiques techniques ?

Dans votre agenda:

Vendredi 20 janvier 2012
(Salle Nicolas-Claude Fabri de Peiresc, 14h-16h, INHA, 2 rue Vivienne, 75002 – Paris)
Restitution / Déplacement
Restitution / Displacement
• Bénédicte Savoy (Prof. Dr. Technische Universität, Institut für Kunstwissenschaft und Historische Urbanistik). Hiver 1913/14 –Fièvre égyptienne à Berlin.
• Ruth Fiori (Docteur en Histoire de l’art). Le déplacement des monuments parisiens : quel rapport au patrimoine ?

Dans votre agenda:

Vendredi 17 février 2012
(Salle Nicolas-Claude Fabri de Peiresc, 14h-16h, INHA, 2 rue Vivienne, 75002 – Paris)
Patrimoine et conflit
Heritage and Conflict
• Gabi Dolff-Bonekämper (Prof. Dr. Technische Universität, Institut für Stadt und Regionalplanung (ISR), Fachgebiet Denkmalpflege, Berlin). Patrimoine culturel et conflit, le regard de l’Europe.
• Astrid Swenson. Patrimoine et danger

Dans votre agenda:

Du 15 au 16 mars 2012
(Salle des Actes – Université de Poitiers, CRIHAM– Faculté de Sciences humaines et Arts, Hôtel Fumé, 8 rue René Descartes, 86022, Poitiers)
Circulations transatlantiques / Patrimonialisations
Transatlantic Circulations / Heritage Process
• Laurier Turgeon (Pr. Université Laval, Québec). La circulation des objets français chez les Amérindiens de l’Amérique du Nord (XVIe–XXe siècle).
• Daniel Arsenault (Pr. Université de Québec, Montréal). La patrimonialisation des biens culturels amérindiens au Québec et au Canada aujourd’hui.
• Claudine Cohen (Maître de conférences en Histoire des sciences, EHESS, Paris). Art rupestre et art pariétal : déchiffrer la trace.
• Stéphane Michonneau (Casa Velázquez, Madrid / Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université de Poitiers). La patrimonialisation des ruines.
Cette séance est mutualisée avec une journée d’étude organisée par Nabila Oulebsir (CRIA-EHESS / Université de Poitiers, CRIHAM) et Laurier Turgeon (Université Laval, Québec) sur le thème Interactions patrimoniales franco-québécoises. Le programme complet sera ultérieurement mis en ligne.

Dans votre agenda:

Vendredi 18 mai 2012
(Salle Giorgio Vasari, 14h-17h, INHA, 2 rue Vivienne, 75002 – Paris)
Patrimoine matériel et immatériel : circulation des langues, des textes et des musiques en Méditerranée
Tangible and Intangible Heritage : Circulation of Languages, Texts and Musics in the Mediterranean
• Jocelyne Dakhlia (Directrice d’études à l’EHESS, CRH UMR CNRS). Le patrimoine linguistique de la Méditerranée : la Lingua Franca.
• Mourad Yelles (Maître de conférences HDR, INALCO). La circulation des savoirs sur la musique andalouse.
• Stéphane Ipert (Directeur du Centre de conservation du livre, Arles). La circulation des manuscrits en Méditerranée.

Dans votre agenda:

Vendredi 15 juin 2012
(Salle Giorgio Vasari, 14h-17h, INHA, 2 rue Vivienne, 75002- Paris)
Histoire de l’histoire de l’art
History of Art History
• Élisabeth Décultot (Directrice de recherche au CNRS, CRIA UMR 8131, EHESS/ Centre Marc Bloch, Berlin). Comment écrire l’histoire de l’art ? Genèse et réception européenne de l’œuvre de Winckelmann.
• Nabila Oulebsir. Circulation des savoirs historiques sur l’art en contextes européen et extra-européen.
• Astrid Swenson. L’émergence des « Heritage Studies ».

Lien : Sur Hypothèses

FRONTIERES DU PATRIMOINE : CIRCULATION DES SAVOIRS, DES OBJETS ET OEUVRES D’ART.

Le projet de recherche accueilli au Centre de recherches interdisciplinaires sur l’Allemagne, de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (CRIA, UMR 8131 du CNRS, EHESS, Paris), est soutenu par le Centre interdisciplinaire d’étude et de recherche sur l’Allemagne (CIERA) dans le cadre du programme formation recherche (PFR 2011-2013). Il s’organise autour d’un séminaire mensuel, et s’accompagne d’ateliers et d’un colloque prévus à Berlin, Londres, Paris et Poitiers.

Responsable scientifique du PFR

Nabila Oulebsir, Maître de conférences en Histoire de l’art contemporain (Histoire du patrimoine et de l’architecture), à l’Université de Poitiers, Département d’Histoire de l’art & Archéologie, Faculté de Sciences humaines et Arts.

Responsables scientifiques du séminaire mensuel

Nabila Oulebsir, Maître de conférences en Histoire de l’art contemporain (Histoire du patrimoine et de l’architecture), à l’Université de Poitiers, Département d’Histoire de l’art & Archéologie, Faculté de Sciences humaines et Arts.

Dominique Poulot, Professeur en Histoire de l’art moderne (musée et patrimoine), à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Astrid Swenson, Lecturer en Histoire de l’Europe à Brunel University, Londres.

Laurier Turgeon, Professeur d’ethnologie à l’Université Laval, Québec, Canada.

Dans sa troisième année de fonctionnement, le séminaire Frontières du patrimoine poursuit ses réflexions entamées les années précédentes autour du déplacement des objets et œuvres d’art, tout en s’intéressant à la circulation des savoirs sur le patrimoine. Nous proposons d’analyser les contours et les limites de la notion de patrimoine matériel et immatériel, la circulation des savoirs et les débats suscités par le déplacement des objets en divers contextes (Europe, Afrique du Nord, Amériques…).

Dans une perspective transnationale et transculturelle, seront privilégiées d’une part une démarche historienne analysant les situations de conflits (guerres napoléoniennes, empires coloniaux français et britannique, les deux guerres mondiales, les décolonisations) en rapport à la question patrimoniale, induisant des mouvements d’oeuvres et d’objets, et d’autre part, une approche très contemporaine, celle du temps présent qui voit à l’échelle mondiale une reconfiguration des musées (Paris, Londres, Berlin, Alger, Montréal…) et une réorganisation de leurs collections patrimoniales impliquant un déplacement d’objets d’un lieu vers un autre, du Louvre à Abu Dhabi par exemple, y compris à l’intérieur des frontières nationales : de Paris à Marseille, à Metz ou Lens, de Dahlem au Mitte (Berlin), du Musée des Antiquités et d’Art Musulman d’Alger au Museum of Islamic Art, ou même l’inclusion d’une église à un musée comme celle d’Erksine and American au musée des Beaux-Arts de Montréal, etc.).

Outre ce phénomène de mobilité des objets qui leur fait régulièrement changer de statut et de sens (du colonial au national et transnational, de l’usage anthropologique à l’esthétique, du cultuel au culturel…), nous insisterons sur les nouveaux champs disciplinaires qui se dessinent progressivement autour de l’archéologie, l’histoire de l’art, l’histoire de l’architecture, l’histoire des sciences, l’ethnologie, etc., suscitées par l’évolution du champ patrimonial (conservation, restauration, réhabilitation, réemplois, numérisation, exposition virtuelle, bases de données…), à l’origine de l’émergence de nouveaux savoirs spécialisés.