Accueil du site > Manifestations > Séminaires > Ecrire sur l’art XIXe-XXe

Ecrire sur l’art XIXe-XXe siècles

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Dans votre agenda:

Vendredi 14 octobre 2011 17:00-19:00
Isabelle d’Orsetti, « L’ekphrasis dans Mémoires de Dirk Raspe de Drieu la Rochelle ».

Dans votre agenda:

Vendredi 18 novembre 2011 17:00-19:00
Ingrid Streble, « La BD collectionne le Louvre »

Dans votre agenda:

Vendredi 13 janvier 2012 17:00-19:00
Fanny Bacot, « L’image de l’artiste Rose+Croix dans les écrits de Joséphin Péladan (1858-1918) : une construction littéraire et artistique »

Dans votre agenda:

Vendredi 17 février 2012 17:00-19:00
Pierre Pinchon, « Dessiner en quelques mots. La critique d’art de Jean Dolent (1835-1909) »

Dans votre agenda:

Vendredi 16 mars 2012 17:00-19:00
Nathalie Froloff, « Comment (d)écrire la photographie ? »

Dans votre agenda:

Vendredi 13 avril 2012 17:00-19:00
Élisa Sclaunick, « Étudier l’écriture de Joan Miro dans l’œuvre de Jacques Dupin »

Dans votre agenda:

Vendredi 18 mai 2012 17:00-19:00
Céline de Potter, « Paul Fierens, itinéraire d’un critique d’art belge à Paris durant l’entre-deux-guerres »

Dans votre agenda:

Vendredi 15 juin 2012 17:00-19:00
Ivanne Rialland et Julie Verlaine, « Hubert Juin, auteur dans la collection “Le musée de poche”. Engagement politique et écrit sur l’art »

Responsables : Ivanne Rialland, Littérature française XXe-XXIe siècles, université Paris-Sorbonne ; Julie Verlaine, Centre d’histoire sociale du XXe siècle, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

L’année sera consacrée à la présentation de travaux en cours de jeunes chercheurs ou de chercheurs plus confirmés, l’accent étant chaque fois mis sur la dimension méthodologique du travail. Notre souhait est de favoriser par là le dialogue entre les diverses disciplines abordant le discours sur l’art – histoire de l’art, histoire, études littéraires, sociologie… – et d’inciter à une confrontation de leurs méthodes et de leurs outils.

Les jeunes chercheurs, doctorants et postdoctorants, sont particulièrement les bienvenus dans ce groupe, qui se veut un lieu d’accueil et d’échange favorisant la discussion et l’élaboration commune d’hypothèses de travail.