Accueil du site > Intellectuels, histoire intellectuelle et conceptuelle

Publications

Intellectuels, histoire intellectuelle et conceptuelle

  • Céline Spector, « Charles Taylor, philosophe de la culture »
    Voir plus

    La Vie des idées, 8 avril 2014.

  • Daniel Roche : le rôle de l’historien aujourd’hui, CVUH, 15 mars 2015.
  • Journées d’hommage à Nicole Racine
    Voir plus

    Centre d’histoire de Sciences Po et Reid Hall, 12 rue de Chevreuse, les 6 et 7 décembre 2013. Histoire@politique, le 03.02.2014, par Rachel Mazuy

  • MARCOLINI Patrick, Le mouvement situationniste. Une histoire intellectuelle, L’échappée, 2012.
  • ALLEMAND Sylvain, HEURGON Edith et PAULHAN Claire (dir.), De Pontigny à Cerisy (1910-2010) : des lieux pour « penser avec ensemble », Paris, Editions Hermann), 2011.
  • ARMENTEROS Carolina, The French Idea of History, Joseph de Maistre and His Heirs, 1794–1854, Cornell University Press, 2011.
  • Autour de Jean Maitron
    Voir plus

    Journée d’étude autour de Jean Maitron avec entre autres :

  • BARBE Noel et BERT Jean-françois (dir.), Penser le concret, Créaphis, 2011.
  • COEURE Sophie et MAZUY Rachel, Cousu de fil rouge. Voyages des intellectuels français en Union soviétique, Paris, CNRS Editions, 2012.
  • COURBAN Alexandre, Gabriel Péri. Un homme politique, un député, un journaliste, La Dispute, 2011.
  • CURATOLO Bruno et MARCOT François (dir.), Ecrire sous l’Occupation. Du non-consentement à la Résistance, France-Belgique-Pologne 1940-1945, Rennes, PUR, 2011.
  • DOSSE François, Paul Ricœur. Un philosophe dans son siècle, Editions Armand Colin, 2012.
  • E. P. Thompson, une vie de combat par François Jarrige
    Voir plus

    La Vie des idées, 6 janvier 2015.

  • FALESCA-ZAMBONI Simonetta, Rethinking the Political : The Sacred, Aesthetic Politics, and the Collège de Sociologie, Montreal : McGill-Queens University Press, 2011
  • Histoire de l’édition, du livre et de la lecture en Europe du XVIIIe siècle au XXIe siècle
    Voir plus

    Omniprésente depuis l’Antiquité, la censure a souvent été représentée en France sous les traits d’une vieille femme castratrice, armée d’une énorme paire de ciseaux et surnommée « Madame Anastasie » dans la mise en scène proposée par le dessinateur Gill. Réduire son pouvoir au monde du spectacle où elle règne en souveraine du Moyen Age à 1906 serait cependant une grave erreur, de même qu’imaginer qu’elle n’est qu’un avatar des monarchies ou des dictatures. Bien présente dans les démocraties, y compris sous la forme insidieuse de la dictature du marché et des marques, elle imprime son empreinte au monde de l’Internet aujourd’hui, autorisant à penser que l’omnipotence des moteurs de recherche pourrait être, demain, le nouveau visage de cette vieille dame officiellement née à Rome en 443 avant Jésus-Christ au moment où les censeurs en font un trait distinctif permettant de séparer les citoyens entre eux. Sans prétendre évoquer tous les avatars de la censure dans le monde depuis la fin du XVIIIe siècle, on s’efforcera, comme en 2010-2011, d’en présenter un certain nombre d’aspects, différents des précédents cependant, afin de permettre une étude la plus approfondie possible. On insistera plus particulièrement cette année sur le rôle et l’attitude des intellectuels, de droite et de gauche, clercs ou laïques, face à toutes les formes de censure d’hier à aujourd’hui.

    Thème de l’année universitaire 2011-2012 :

    Les intellectuels et la censure en Europe et dans le monde du XVIIIe au XXIe siècle .

  • La mondialisation universitaire
    Voir plus

    Florent Guénard, « La mondialisation universitaire. Entretien avec Christophe Charle », La Vie des idées, 4 janvier 2013 : "L’historien Christophe Charle a récemment repris son Histoire des universités, livre coécrit avec Jacques Verger, en y ajoutant une analyse de fond sur l’histoire de la mondialisation universitaire à l’époque contemporaine. Dans quelle mesure les réformes des universités ont-elles pu, ou peuvent-elles encore à l’avenir, contribuer à l’avènement d’une société mondiale plus démocratique et unie ?"

  • Langues, livres, lecteurs -IHMC
    Voir plus

    Pour sa troisième année d’existence, le séminaire "Langues, livres, lecteurs" organisé à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine portera en 2011-2012 sur le thème "Traductions et circulations culturelles en Europe, XVIIIe-XIXe siècle". Il sera étroitement associé aux travaux menés dans le cadre du projet de recherche franco-allemand TRANSNAT : "La transculturalité des espaces nationaux. Processus de traduction, figures de médiation et effets socioculturels des transferts littéraires en Europe, 18e-19e siècle". Le séminaire est ouvert à toute personne intéressée.

    Mardi 13 décembre 2011 Marie-Françoise Cachin, Institut d’études anglophones, Université Paris VII-Denis Diderot Traductions et transpositions culturelles.

    Mardi 24 janvier 2012 Daniel Droixhe, Université de Liège Les traductions françaises d’ouvrages anglais dans le Journal encyclopédique et l’Esprit des journaux au XVIIIe siècle.

    Mardi 21 février 2012 Blaise Wilfert, Ecole normale supérieure Nationalisation, globalisation et circulations littéraires : le droit d’auteur international et ses négociateurs en Europe, de la fin du XVIIIe à la Grande Guerre.

    Mardi 20 mars 2012 Lieven D’Hulst, Université de Louvain Traduire en France entre 1810 et 1840 : ce qu’une bibliographie électronique apprend sur les stratégies d’intégration des cultures étrangères.

    Mardi 10 avril 2012 Vladislav Rjeoutski, Université de Bristol, et Vladimir Somov, Conservatoire de Saint-Petersbourg (sous réserve) Journaux francophones édités en Russie, XVIIIe-début XIXe siècle.

    Le séminaire a lieu de 14 h. à 16 h. à l’Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm 75005 Paris, dans la salle de réunion de l’IHMC, Escalier D, troisième étage. Il est ouvert à toute personne intéressée.

  • Les prémices culturelles de l’écologie politique
    Voir plus

    Les prémices culturelles de l’écologie politique

    Pour la deuxième année, ce séminaire propose de fédérer un groupe de réflexion autour de la préhistoire culturelle de l’écologie politique. On s’accorde à penser que, dans le cas français, l’année 0 de cette famille politique est 1974, quand la candidature de René Dumont à l’élection présidentielle lui donne de la visibilité. Le mouvement de contestation des années 1968 apparaît alors comme le ferment ayant permis l’émergence de l’écologie politique. En réalité, derrière cette candidature et ce moment de cristallisation, il y a une grande hétérogénéité des trajectoires militantes, des berceaux idéologiques, des démarches intellectuelles et des expérimentations d’un mode de vie alternatif. Il convient donc de remettre en perspective l’histoire de l’écologie politique à la lumière de l’histoire sociale et culturelle des savoirs, des discours et des représentations sur la nature qui ont jalonné les XIXe et XXe siècles. Nous nous interrogerons sur les sources disponibles pour mener ce projet. Puis, dans une démarche interdisciplinaire, centrant l’étude sur la France mais volontiers comparatiste, nous poursuivrons nos recherches sur la structuration du débat intellectuel et sa réception, sur la prosopographie des groupes militants à l’avant-garde et sur les manifestations sociales du rapport à la nature dans les mouvements de jeunesse, dans les clubs sportifs ou encore dans les mises en œuvre de « lebensreform » (médecine naturelle, végétarisme, naturisme, réforme de l’habitat). Anna Trespeuch-Berthelot

    Les séances ont lieu le mercredi de 14h à 16h, à l’IHTP en salle 124 59-61 rue Pouchet 75017 Paris ; M° Brochant ou Guy Môquet. contact : anna.trespeuch@free.fr

    Programme 2012-2013

    mercredi 17 octobre 2012 : Bilan et perspectives du séminaire (Anna Trespeuch-Berthelot, docteure en histoire, professeur au lycée F. Mistral, Fresnes).

    mercredi 14 novembre : Présentation des collections du Centre International de Recherches sur l’Ecologie (CIRE) et du Musée du Vivant (Yolène Maresse-Soulié, bibliothécaire, responsable des archives du CIRE et Aurélie Utzeri, responsable des collections du Musée du Vivant).

    mercredi 12 décembre : Naturisme et projets de réforme des modes de vie : un mouvement écologiste dans la France de la Belle-Époque ? (Arnaud Baubérot, MCF, Université Paris Est Créteil Val-de-Marne).

    mercredi 16 janvier 2013 : De la protection de la nature à la critique de la société industrielle, les groupes militants à l’avant-garde de l’écologie politique (Alexis Vrignon, Doctorant en histoire contemporaine, ATER à l’université de Poitiers).

    mercredi 13 février : Les néo-ruraux ardéchois (Catherine Rouvière, professeure agrégée en lycée, docteure en histoire).

    mercredi 27 mars : La réception de la pensée d’Ivan Illich (Alexei Tabet, étudiant en Master 2, Université Paris I).

  • L’historien marche en boitant par Stéphane Dufoix, Entretien avec Carlo Ginzburg
  • SPECTOR Céline, Au Prisme de Rousseau. usages politiques contemporains, SVEC, 2011.
  • Touitou Cécile, « Histoire de la transformation de l’Université de Paris », BBF, 2013, n° 3, p. 95-96.
  • TRAUTMANN-WALLER Céline (dir.), Ignác Goldziher : un autre orientalisme ?, Geuthner, Paris, 2011.
  • WILL Barbara, Unlikely Collaboration : Gertrude Stein, Bernard Faÿ, and the Vichy Dilemma, Columbia University Press, 2011.
  • « Les historiens ont-ils les idées courtes ? . Entretien avec David Armitage »
    Voir plus

    Nicolas Delalande, « Les historiens ont-ils les idées courtes ? . Entretien avec David Armitage », La Vie des idées, 24 juin 2014.

  • « Qu’est-ce qu’une politique de la littérature ? Éléments pour une histoire culturelle des théories de l’engagement »
    Voir plus

    « Qu’est-ce qu’une politique de la littérature ? Éléments pour une histoire culturelle des théories de l’engagement », par Jean-François Hamel, Fabula, juin 2014