Accueil du site > Discours et langue

Publications

Discours et langue

  • Fabrice d’ Almeida - Une histoire mondiale de la propagande.
  • DODILLE Norbert, Introduction aux discours coloniaux, PUPS, 2011.
  • Ecrire sur l’art XIXe-XXe siècles
    Voir plus

    L’année sera consacrée à la présentation de travaux en cours de jeunes chercheurs ou de chercheurs plus confirmés, l’accent étant chaque fois mis sur la dimension méthodologique du travail. Notre souhait est de favoriser par là le dialogue entre les diverses disciplines abordant le discours sur l’art – histoire de l’art, histoire, études littéraires, sociologie… – et d’inciter à une confrontation de leurs méthodes et de leurs outils.

    Les jeunes chercheurs, doctorants et postdoctorants, sont particulièrement les bienvenus dans ce groupe, qui se veut un lieu d’accueil et d’échange favorisant la discussion et l’élaboration commune d’hypothèses de travail.

  • Histoire de l’édition, du livre et de la lecture en Europe du XVIIIe siècle au XXIe siècle
    Voir plus

    Omniprésente depuis l’Antiquité, la censure a souvent été représentée en France sous les traits d’une vieille femme castratrice, armée d’une énorme paire de ciseaux et surnommée « Madame Anastasie » dans la mise en scène proposée par le dessinateur Gill. Réduire son pouvoir au monde du spectacle où elle règne en souveraine du Moyen Age à 1906 serait cependant une grave erreur, de même qu’imaginer qu’elle n’est qu’un avatar des monarchies ou des dictatures. Bien présente dans les démocraties, y compris sous la forme insidieuse de la dictature du marché et des marques, elle imprime son empreinte au monde de l’Internet aujourd’hui, autorisant à penser que l’omnipotence des moteurs de recherche pourrait être, demain, le nouveau visage de cette vieille dame officiellement née à Rome en 443 avant Jésus-Christ au moment où les censeurs en font un trait distinctif permettant de séparer les citoyens entre eux. Sans prétendre évoquer tous les avatars de la censure dans le monde depuis la fin du XVIIIe siècle, on s’efforcera, comme en 2010-2011, d’en présenter un certain nombre d’aspects, différents des précédents cependant, afin de permettre une étude la plus approfondie possible. On insistera plus particulièrement cette année sur le rôle et l’attitude des intellectuels, de droite et de gauche, clercs ou laïques, face à toutes les formes de censure d’hier à aujourd’hui.

    Thème de l’année universitaire 2011-2012 :

    Les intellectuels et la censure en Europe et dans le monde du XVIIIe au XXIe siècle .

  • Histoire des médias, de l’image et de la communication
  • Langues, livres, lecteurs -IHMC
    Voir plus

    Pour sa troisième année d’existence, le séminaire "Langues, livres, lecteurs" organisé à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine portera en 2011-2012 sur le thème "Traductions et circulations culturelles en Europe, XVIIIe-XIXe siècle". Il sera étroitement associé aux travaux menés dans le cadre du projet de recherche franco-allemand TRANSNAT : "La transculturalité des espaces nationaux. Processus de traduction, figures de médiation et effets socioculturels des transferts littéraires en Europe, 18e-19e siècle". Le séminaire est ouvert à toute personne intéressée.

    Mardi 13 décembre 2011 Marie-Françoise Cachin, Institut d’études anglophones, Université Paris VII-Denis Diderot Traductions et transpositions culturelles.

    Mardi 24 janvier 2012 Daniel Droixhe, Université de Liège Les traductions françaises d’ouvrages anglais dans le Journal encyclopédique et l’Esprit des journaux au XVIIIe siècle.

    Mardi 21 février 2012 Blaise Wilfert, Ecole normale supérieure Nationalisation, globalisation et circulations littéraires : le droit d’auteur international et ses négociateurs en Europe, de la fin du XVIIIe à la Grande Guerre.

    Mardi 20 mars 2012 Lieven D’Hulst, Université de Louvain Traduire en France entre 1810 et 1840 : ce qu’une bibliographie électronique apprend sur les stratégies d’intégration des cultures étrangères.

    Mardi 10 avril 2012 Vladislav Rjeoutski, Université de Bristol, et Vladimir Somov, Conservatoire de Saint-Petersbourg (sous réserve) Journaux francophones édités en Russie, XVIIIe-début XIXe siècle.

    Le séminaire a lieu de 14 h. à 16 h. à l’Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm 75005 Paris, dans la salle de réunion de l’IHMC, Escalier D, troisième étage. Il est ouvert à toute personne intéressée.

  • Les prémices culturelles de l’écologie politique
    Voir plus

    Atelier de recherche CHS/IHTP Les prémices culturelles de l’écologie politique sous la responsabilité d’Anna Trespeuch-Berthelot

    En 1974, la candidature de René Dumont à l’élection présidentielle française met au jour une nébuleuse de groupes écologistes et elle fait émerger une nouvelle famille politique, l’écologie politique. Mais cette dernière ne se structure pas ex nihilo. Si elle semble trouver ses racines dans le mouvement de contestation des années 1968, il s’agit avant tout d’un moment de cristallisation où convergent des trajectoires individuelles venues d’horizons politiques et culturels parfois surprenants (du militant Pierre Fournier au médiatique Commandant Cousteau) mais aussi d’espaces pluriels (quelles circulations avec, notamment, l’Allemagne ou les États-Unis ?). L’écologie politique naissante est l’héritière de réflexions anthumes (celles des zoologues du xixe tout autant que celles d’intellectuels d’inspiration marxiste, à l’instar d’André Gorz ou de Jacques Ellul). Enfin, elle hérite de pratiques sociales et de représentations collectives passées. Il convient donc de remettre en perspective l’histoire de l’écologie politique à la lumière de l’histoire sociale et culturelle des savoirs, des discours et des représentations sur la nature qui ont jalonné les xixe et xxe siècles. Dans une démarche interdisciplinaire, centrée sur la France mais volontiers comparatiste, nous porterons donc nos recherches sur la structuration du débat intellectuel, sur les manifestations sociales du rapport à la nature – qu’il s’agisse de mouvements de jeunesse ou des différentes tentatives de vie alternative, les « lebensreform » (médecine naturelle, végétarisme, naturisme, réforme de l’habitat)-, sur l’évolution des représentations de la nature dans l’art, ou encore sur les premiers groupuscules militants et leur positionnement politique.

    Les séances ont lieu le mercredi de 14h à 16h, à l’IHTP, salle 124, 59-61 Rue Pouchet 75017 Paris ; M° Brochant ou Guy Môquet.

    mercredi 1er février 2012 : Accueil de Pascal Ory. Présentation du projet, par Anna Trespeuch-Berthelot.

    mercredi 7 mars : Les écologistes avant l’heure ? Les contestations de l’atome jusqu’à Mai 1968, par Sezin Topçu, chargée de recherche CNRS, EHESS.

    mercredi 11 avril : Les sources théoriques de l’écologie politique française, par Jean Jacob, MCF, Université de Perpignan.

    mercredi 9 mai : Naturisme et projets de réforme des modes de vie : un mouvement écologiste dans la France de la Belle-Époque ?, par Arnaud Baubérot, MCF, Université Paris Est Créteil Val-de-Marne.

    mercredi 6 juin : Les regards de l’art contemporain sur la nature : quelles mutations ?, par Marion Duquerroy, ATER, Université Paris I.

    contact : anna.trespeuch@free.fr

  • Littératures et musiques dans les relations internationales
    Voir plus

    Littératures et Musiques dans les Relations Internationales Identités, transferts culturels et réception à l’époque contemporaine

    Séminaire d’enseignement et de recherche

    Responsables :

    Anaïs Fléchet, Robert Frank, Marie-Françoise Lévy

    Les séances ont lieu

    le jeudi de 17h à 19h à l’Institut Pierre Renouvin, 1 rue Victor Cousin 75005 Paris, Galerie J.B. Dumas, esc. L, 1er étage, salle F603

    Présentation du Séminaire 2011-2012

    Ouvert aux étudiants, chercheurs et enseignants-chercheurs, ce séminaire propose une réflexion sur la place de la musique et de la littérature dans le processus de mondialisation contemporain, à travers l’étude de la circulation des écrits et des répertoires, de la fabrication des scènes et des marchés artistiques et de la réception des œuvres au-delà des frontières nationales et linguistiques, dans la perspective d’une histoire culturelle des Relations internationales.

    Quatre axes problématiques seront privilégiés : L’étude de la circulation des œuvres et des transferts culturels. Dans ce cadre, on interrogera le rôle des agents culturels (éditeurs, producteurs de disques, libraires, propriétaires de salles, etc.), des réseaux et des passeurs culturels (traducteurs, mélomanes, critiques, etc.).

    La cartographie des espaces où se nouent le contact, les échanges et les relations culturelles, comme les salons du livre et de la traduction, les festivals littéraires et musicaux ou les concours internationaux ou les grandes salles de concert. L’étude des diplomaties et des politiques publiques mises en œuvre par les Etats, les institutions européennes et les organisations internationales dans les sphères littéraires et musicales.

    L’analyse de la place des littératures et des musiques de l’autre dans l’espace public. Comment les œuvres d’ailleurs sont-elles reçues et contribuent-elles à créer de nouvelles identités collectives ?

    Dans cette perspective, nous nous interrogerons sur les visions du monde, les langages, écritures et pratiques de représentations entre fiction et réel, sans oublier la construction des icônes musicales et littéraires. Calendrier

    Jeudi 13 octobre 2011 Anaïs Fléchet, Robert Frank, Marie-Françoise Lévy Littérature et Musique : des sources pour une histoire des relations culturelles internationales au XXe siècle

    Jeudi 3 novembre 2011 Stanislas Jeannesson (Université Paris IV Sorbonne) Les écrivains-diplomates : acteurs ou instruments d’une diplomatie culturelle

    Jeudi 10 novembre 2011 Jean-Sébastien Noël (Centre de recherche sur les cultures littéraires européennes, Université Nancy II) Les métamorphoses d’une mélodie. Circulations musicales et mobilités des compositeurs Juifs ashkénazes au XXe siècle. Europe/Nouveaux Mondes/Israël

    Jeudi 24 novembre, Vendredi 25 novembre, Samedi 26 novembre 2011 Colloque Pour une histoire des Festivals XIXe-XXIe siècles

    Jeudi 8 décembre 2011 Étienne Sauthier (Centre de recherche et de documentation sur les Amériques, Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine) Marcel Proust au Brésil, assimilation et interprétation identitaire (1919-1933)

    Jeudi 12 janvier 2012 Hervé Serry (Cresppa-CSU, CNRS, Université de Paris 8) L’idée d’Europe dans la stratégie éditoriale des éditions du Seuil : engagement et littérature

    Jeudi 3 février 2012 Talia Bachir (Centre de recherches interdisciplinaires sur l’Allemagne, École des hautes études en sciences sociales) Peut-on écrire une histoire de la world music ? Le problème de l’identité d’une catégorie dans le temps

    Jeudi 24 février 2012 Myriam Chimènes (Institut de recherche sur le patrimoine musical en France, CNRS/BnF/ministère de la Culture) Musique et musiciens étrangers à Paris sous la Troisième République

    Jeudi 8 mars 2012 Ioana Popa (Institut des sciences sociales du politique, CNRS) La Guerre froide au prisme de la circulation internationale des livres : la perspective d’une sociologie de la traduction

    Jeudi 22 mars 2012 (10h-17h) Table ronde : Circulation des œuvres musicales et littéraires. Bilan du séminaire

  • T.I.G.R.E. (Texte et Image Groupe de Recherche à l’École)
    Voir plus

    A compter de 1880, les revues littéraires et artistiques, créées par de jeunes gens pleins d’idées et d’entrain, foisonnent en Europe, dans un climat de liberté d’expression et d’innovation, favorisé par plusieurs nouvelles lois qui régissent la presse, les rassemblements et les publications, et aident à l’extension du lectorat. A priori petites, mais appelées à devenir grandes pour certaines, les revues bouleversent le champ de l’édition et ouvrent de nouvelles possibilités d’expression pour plusieurs générations de jeunes littérateurs et artistes

    Ce séminaire, axé sur l’interaction des phénomènes littéraires, iconographiques et éditoriaux, propose une exploration de la notion de réseaux appliquée aux revues littéraires et artistiques en Europe en mettant l’accent sur les relations entre les modèles esthétiques, idéologiques, graphiques et typographiques des périodiques. En privilégiant la perspective européenne, il tentera de cerner :

    la circulation des modèles de revues (typographie et mise en pages en relation avec le contenu, le programme/manifeste et les objectifs des revues, leur titre, leur audience et leur lectorat) ; la circulation des textes (traductions et comptes rendus compris), l’introduction de nouvelles idées, le passage de formes, d’idées et d’esthétiques d’un pays à l’autre ; la circulation des images sur une base à la fois artistique et commerciale. Les rapports entre hommes de lettres et artistes, cercles et coteries, collaborateurs et direction, champs culturels, édition, galeries et spectacles devraient ainsi s’éclairer et se préciser d’un pays à l’autre à travers l’Europe