Accueil du site > Architecture, urbanisme, ville

Publications

Architecture, urbanisme, ville

  • Annie Fourcaut & Thibault Tellier, « Les quartiers populaires vont-ils perdre la mémoire ? »,Métropolitiques, 10 janvier 2014.
    Voir plus

    Annie Fourcaut & Thibault Tellier, « Les quartiers populaires vont-ils perdre la mémoire ? »,Métropolitiques, 10 janvier 2014. http://www.metropolitiques.eu/Les-q... http://www.metropolitiques.eu/IMG/p...

  • « Distinction et conformisme des architectes-urbanistes du « star system » »
    Voir plus

    Géraldine Molina, « Distinction et conformisme des architectes-urbanistes du « star system » », Métropolitiques, 18 juin 2014.

  • Cultures dans les villes mondes
    Voir plus

    Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Ile-de-France, novembre 2013.

  • Danièle Voldman, « Les architectes et la guerre », Métropolitiques, 28 avril 2014.
    Voir plus

    À quoi travaillèrent les architectes durant la Seconde guerre mondiale et comment celle-ci affecta-t-elle l’histoire de leur discipline ? En revenant sur cette question, l’exposition actuellement en cours à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine montre à la fois comment cet épisode s’inscrit dans l’histoire longue de l’architecture et combien il est porteur de conséquences pour le deuxième vingtième siècle.

  • Dominique Chevalier, "Les musées urbains de la Shoah comme objets d’enjeux géopolitiques et espace-temps de l’entre-deux
    Voir plus

    EspacesTemps.net, Travaux, 28.04.2014

  • GRAVARI-BARBAS Maria et Ioana IOSA Iona (dir.), Monumentalité(s) urbaine(s) aux XIXe et XXe siècles. Sens, formes et enjeux urbains, L’Harmattan, 2011.
  • GUIGON Emmanuel et NAVARRO SEGURA Maria Isabel (dir.), Le Corbusier expose. Architecture moderne. Espace pour l’art, Editions Silvana, 2011.
  • Institut européen des Itinéraires culturels
    Voir plus

    L’Institut, service public européen, est basé dans le Grand-Duché de Luxembourg depuis sa création en 1997. L’Institut Européen des Itinéraires Culturels et ses partenaires contribuent à la prise de conscience d’une mémoire partagée, d’un sentiment d’appartenance à une communauté européenne. Il faut ainsi traverser les histoires nationales, désigner le patrimoine commun. Aire d’action principale : tourisme culturel. Ce n’est pas de l’histoire, dira-t-on. Et pourtant. Les 29 itinéraires culturels proposés reviennent aux origines de l’Europe.

  • ISAR Yudhishthir et ANHEIER Helmut K. (dir.), Cities, cultural policy and governance, Londres, Sage, 2012
  • Julien Champigny, « « Revoir Paris », imaginaires d’une ville rêvée », Métropolitiques, 16 mars 2015.
  • Le projet urbain nantais : une mise à l’épreuve du modèle Bilbao
    Voir plus

    Le projet urbain nantais : une mise à l’épreuve du modèle Bilbao par Amélie Nicolas, Métropolitiques, 23 juin 2014.

  • Les prémices culturelles de l’écologie politique
    Voir plus

    Atelier de recherche CHS/IHTP Les prémices culturelles de l’écologie politique sous la responsabilité d’Anna Trespeuch-Berthelot

    En 1974, la candidature de René Dumont à l’élection présidentielle française met au jour une nébuleuse de groupes écologistes et elle fait émerger une nouvelle famille politique, l’écologie politique. Mais cette dernière ne se structure pas ex nihilo. Si elle semble trouver ses racines dans le mouvement de contestation des années 1968, il s’agit avant tout d’un moment de cristallisation où convergent des trajectoires individuelles venues d’horizons politiques et culturels parfois surprenants (du militant Pierre Fournier au médiatique Commandant Cousteau) mais aussi d’espaces pluriels (quelles circulations avec, notamment, l’Allemagne ou les États-Unis ?). L’écologie politique naissante est l’héritière de réflexions anthumes (celles des zoologues du xixe tout autant que celles d’intellectuels d’inspiration marxiste, à l’instar d’André Gorz ou de Jacques Ellul). Enfin, elle hérite de pratiques sociales et de représentations collectives passées. Il convient donc de remettre en perspective l’histoire de l’écologie politique à la lumière de l’histoire sociale et culturelle des savoirs, des discours et des représentations sur la nature qui ont jalonné les xixe et xxe siècles. Dans une démarche interdisciplinaire, centrée sur la France mais volontiers comparatiste, nous porterons donc nos recherches sur la structuration du débat intellectuel, sur les manifestations sociales du rapport à la nature – qu’il s’agisse de mouvements de jeunesse ou des différentes tentatives de vie alternative, les « lebensreform » (médecine naturelle, végétarisme, naturisme, réforme de l’habitat)-, sur l’évolution des représentations de la nature dans l’art, ou encore sur les premiers groupuscules militants et leur positionnement politique.

    Les séances ont lieu le mercredi de 14h à 16h, à l’IHTP, salle 124, 59-61 Rue Pouchet 75017 Paris ; M° Brochant ou Guy Môquet.

    mercredi 1er février 2012 : Accueil de Pascal Ory. Présentation du projet, par Anna Trespeuch-Berthelot.

    mercredi 7 mars : Les écologistes avant l’heure ? Les contestations de l’atome jusqu’à Mai 1968, par Sezin Topçu, chargée de recherche CNRS, EHESS.

    mercredi 11 avril : Les sources théoriques de l’écologie politique française, par Jean Jacob, MCF, Université de Perpignan.

    mercredi 9 mai : Naturisme et projets de réforme des modes de vie : un mouvement écologiste dans la France de la Belle-Époque ?, par Arnaud Baubérot, MCF, Université Paris Est Créteil Val-de-Marne.

    mercredi 6 juin : Les regards de l’art contemporain sur la nature : quelles mutations ?, par Marion Duquerroy, ATER, Université Paris I.

    contact : anna.trespeuch@free.fr

  • Les transformations du quartier de Gerland
    Voir plus

    Trois vidéos, réalisées entre 2005 et 2009 par Alain Chenevez, explorent les transformations du quartier lyonnais de Gerland :

  • NIVET Soline et ENGRAND Lionel (dir.), Architecture années 80, une chronique métropolitaine, Editions Picard, 2011.
  • REARICK Charles, Paris Dreams, Paris Memories. The City and Its Mystique, Stanford UP, 2011.
  • Stéphanie Sauget, « Les gares : matrices de l’imaginaire parisien du XIXe siècle » , Métropolitiques, 14 mai 2014.
    Voir plus

    Comment le XIXe siècle inventa-t-il les gares, et que firent celles-ci à la société qui les imagina ? Ces « palais de la modernité » sont en effet devenus des marqueurs d’urbanité en une soixantaine d’années, réorganisant en profondeur les pratiques sociales et les usages de la ville.

  • VADELORGE Loïc (dir.), Jean-Eudes Roullier. Un pionnier des politiques de l’espace urbain, Paris, La Documentation française, 2011.
  • « Architecture parisienne du Second Empire. Entre monumentalité et fonctionnalité »
    Voir plus

    « Architecture parisienne du Second Empire. Entre monumentalité et fonctionnalité » et « Architecture parisienne du Second Empire : la Fête impériale » (Musée d¹Orsay, 30 mai-15 septembre 2014) Stéphanie Sauget, Histoire@politique, 15 juillet 2014.